Actualités

Envie de voyager ?
Sur place, à emporter ou à livrer, laissez-vous séduire par la cuisine Indienne, raffinée et authentique de Indian Eats.

bons plans

Remise de 8€ à partir de 50€ d'achat *
Cash Express
Du 1 au 31 juillet 2018
* sur présentation du magazine municipal

Village - La roue

Qui, au coeur du vieux bourg de Rillieux, n’a pas entendu parlé du commerce de Marie Huit, une mercerie-papeterie à l’origine, transformée en un bric-à-brac folklorique où l’on trouvait tout ce dont on avait besoin, dans un fouillis inextricable resté célèbre ?
Rillieux-Village – appelé aussi le Vieux Rillieux – est le secteur le plus ancien en termes d’offre de commerces, de services et d’artisans sur le territoire de Rillieux-la-Pape. Coeur historique de la ville, il reste aujourd’hui une centralité commerciale incontournable, même après la construction de la ZUP en 1959.

Entre agriculture et industrie, une dynamique économique au 20ème siècle

Sans remonter jusqu’à la présence d’un prieuré sous Charlemagne, la commune de Rillieu (ancien nom pour Rillieux) est créée le 1er août 1790. Elle compte 182 feux lors de la rédaction des cahiers de doléance, soit moins de mille habitants. En 1867 débute la construction d’une maire - école de garçon, place de Verdun.
Même si la commune demeure essentiellement rurale jusque dans les années 1960 avec son agriculture maraichère et en particulier la culture du chou (choucrouterie coopérative 1907-1977), au début du 20ème siècle s’installent les premières entreprises à caractère industriel. Cette activité florissante autour du Vieux Rillieux confère au village une prospérité et une vie foisonnante.
C’est entre 1968 et 1975, avec l’expansion de la Ville Nouvelle, que la population rilliarde fait un bond spectaculaire, passant de 9 000 à plus de 30 000 habitants.
Aujourd’hui, avec le Programme de renouvellement urbain de l’ANRU, le centre-ville amorce une nouvelle phase de son développement, en projetant de relier le Vieux Rillieux à la Ville Nouvelle, dans la perspective de créer la « nouvelle ville » de Rillieux-la-Pape.

Un pôle commercial qualitatif de proximité

37 entreprises commerciales, artisanales et de services composent le pôle commercial Village – La Roue. Centré sur les services et les métiers de bouche, il reste structuré autour d’une offre qualitative de proximité, permettant de répondre aux besoins essentiels de la population rilliarde (pharmacie, alimentaire, tabac-presse...).

  • Rillieux-Village

La centralité commerciale de Rillieux-Village s’étend du rond-point Charles de Gaule au sud-ouest, au rond-point « du chou » au nord-est de la commune.
Dans le détail, le pôle, fort d’une trentaine de commerces et artisans, se compose d’une grande diversité d’entreprises : banques et agences immobilières, services à la personne, restaurants... mais aussi un salon de tatouage, un salon de toilettage canin, une entreprise artisanale de toiture et une autre de plomberie, un magasin de cigarettes électroniques. C’est dire à la fois la pluralité de
l’offre commerciale, son ancrage dans le tissu urbain du coeur historique de Rillieux, et son évolution à travers une dynamique portée par les besoins de la vie quotidienne actuelle, voire les nouveaux usages. Il est à noter que le linéaire commercial et artisanal du pôle inscrit au PLU est strictement réservé à des entreprises de cette catégorie, excluant l’implantation d’entreprises de
service (agences immobilières, banques, etc.).
La majeure partie des commerces, services et artisans est implantée à l’intérieur du périmètre de sauvegarde du commerce de proximité, donnant la possibilité à la commune d’user de son droit de préemption lors des cessions de fonds de commerce et de droit au bail. Ceci permettant de faire évoluer l ‘offre commerciale en fonction d’une stratégie urbaine à la fois cohérente et intégrée,
dans la perspective des nouveaux enjeux de développement urbain.

  • La Roue

En retrait des principaux axes traversant Rillieux-la-Pape, le secteur de La Roue se situe historiquement en lieu et place de l’ancien château. Le domaine agricole et la maison de maître ont connu leur heure de gloire à la fin du XIXème siècle autour de sa ferme, sa serre, son écurie et son grand parc, ainsi que son style de vie flamboyant. Détruit et démantelé en 1957, il a été
remplacé par un lotissement dont les traces demeurent aujourd’hui : une zone pavillonnaire parsemée de logements collectifs sociaux.
Le pôle commercial se compose de sept commerces et services d’hyper-proximité : un tabacpresse – historiquement le premier de Rillieux – une pharmacie, une supérette, un salon de coiffure, deux instituts de beauté, et un artisan plombier.
Il bénéficie de la présence d’un petit marché forain le samedi, dont la thématique « nature » prend de plus en plus d’ampleur.
A La Roue, « on y est donc on y vit ! ». Son lien avec le Vieux-Rillieux, son côté « familial » et verdoyant lui confèrent sérénité et tranquillité de vie. Le développement de sa visibilité et de son accessibilité renforcerait son attractivité.